JOURNÉE DE L’ART - VIENNE entre tradition et sécession

johannes_vermeer
Catégorie
CONFERENCES
Date
25 Janvier 2025 09:15
Lieu
Salle Jean Renoir

JOURNÉE DE L’ART  : VIENNE entre tradition et sécession

Les recherches récentes ont montré que face à une œuvre que nous apprécions, notre cerveau se met à fabriquer plusieurs types d’hormones : l’art caresse et sculpte le cerveau. Comment l’homme depuis très longtemps a-t-il puisé dans l’art un mieux-être, comment les artistes nous en font-ils vivre l’expérience, et comment aujourd’hui le musée s’attache-t-il à amplifier le rayonnement des œuvres ? Deux conférencières nous accompagneront dans cette réflexion.

SAMEDI 25 JANVIER > Salle Jean Renoir

> 9h15 - 10h45

Benoît DUSART, Historien de l’art

VIENNE, des Habsbourg au XXIe siècle

Le paysage monumental de Vienne a été façonné pendant six siècles par les Habsbourg qui ont fait bâtir le gigantesque palais de la Hofburg et percer la Ringstrasse.

Ce grand anneau urbain, « vitrine » des édifices de prestige de la capitale aus­tro-hongroise, propose une collection d’architectures dont le sage éclectisme sera balayé, autour de 1900, par la jeune génération de la Sécession.

Cent ans plus tard, cet âge d’or connaît un second souffle avec des projets spectaculaires (réhabilitation des gazo­mètres, campus universitaire, musées d’art moderne et contemporain) qui font de Vienne l’un des laboratoires de l’architecture d’avant-garde.

 

> 10h45 - 12h15

Claire GREBILLE, Historienne de l’art

Les collections du KUNSTHISTORISCHES MUSEUM (Musée d’Histoire de l’art)

François-Joseph commande un écrin somptueux pour accueillir les peintures et les objets d’art amassés par les Habsbourg depuis le XVe siècle.

Première collection de Bruegel au monde, le musée abrite aussi des œuvres majeures de Dürer, Raphaël, Rubens, Rembrandt, Titien, Caravage, Vermeer et Velázquez.

Dans la Kunstkammer, la Salière de François Ier cohabite avec des ivoires filigranés, des montres précieuses et des automates des meilleurs artistes, offrant un panorama unique de l’histoire de l’art.

 

> 10h45 - 12h15

Claire GREBILLE, Historienne de l’art

VIENNE 1900

Au tournant du XXe siècle, Vienne devient le cœur d’une « apocalypse joyeuse » (Herman Broch) par son bouillonnement artistique et intellectuel.

Véritable laboratoire de la modernité, la ville confronte les expérimentations de Gustav Klimt, chef de file de la Sécession viennoise, à la radicalité graphique d’Egon Schiele, père de l’expressionnisme viennois avec Richard Gerstl.

Reprenant la sobriété des lignes du style Biedermeier, Josef Hoffman et Koloman Moser développent un design raffiné et épuré au sein des Wiener Werkstätte dont la portée se ressent encore de nos jours.

 

Illustration : Johannes Vermeer, L’Atelier de l’artiste © Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche